Xavier Deluc | Site officiel de Xavier Deluc - Kdo
Xavier Deluc, cadeau
5
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-5,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive

kdo

LCI : Patrick Poivre d’Arvor avait annoncé le roman comme « le coup de coeur » de la semaine.

Le roman « Ton écho ne meurt pas »

En 2006, un auteur Écossais vit un amour possessif dans son domaine avec sa femme: une ancienne admiratrice de ses romans. La grande propriété familiale dans le sud Ouest de l’Écosse les protègent des tourmentes de la société. Les rares moments où Éloïse quitte la demeure c’est quand une scène de ménage violente éclate entre eux, alors elle va se réfugier chez son père dans les Highlands… Le drame arrive, Éloïse a disparu, mais son corps reste introuvable. Est-ce un besoin de changer d’air, un départ subit avec son amant ou un meurtre ? La police s’en mêle. La folie apparente de l’auteur se chargera du reste… Aimer demande de vivre autrement. Mais est-ce qu’aimer est encore de notre temps ?

« Tu veux que je t’avoue quelque chose ? J’ai rarement lu quelque chose d’aussi bon. J’ai ton livre entre mes mains depuis le début de l’après-midi et si quelqu’un s’avisait de vouloir me le prendre avant que je l’ai terminé, je serais capable de le mordre ! » Carla

 « Tu peux dire que tu m’as retardé dans mon travail à cause de la lecture de ton roman !… Mais bon cela en valait le coup. J’ai très rarement lu des romans fictions, préférant les biographies, autobiographies, tout ce qui touche aussi aux découvertes scientifiques, aux arts en général. On ne peux pas tout lire ! » Gilbert

  • Prix de la Réalisation au Festival International du Film de Monaco
  • Prix Découverte de Sarlat

Le film « Tombé d’une étoile »

20 MINUTES GRATUITES DU FILM

Le DVD sur le site: www.clavisfilms.com

Photos : I.D

A été jouée à Bordeaux.

La pièce de théâtre « L’âme de fond »

Dans son garage, un vieil acteur acariâtre à la retraite répète la pièce qu’il a écrite. Il profite que sa femme soit chez le coiffeur pour s’adonner à cette passion secrète une fois par semaine. Il va être dérangé par un intrus, qui plus est bègue. Bien qu’irrité par cette apparition d’un autre monde, notre vieux va finalement vouloir que ce «grand benêt» l’aide à répéter et qui sait, endosser le rôle du fils rebelle de la pièce. Le jeune, apitoyé par la mémoire du vieux qui flanche, finit par accepter à une condition : Que le vieux lui répare son scooter.

C’est la réunion de deux paumés. Mais qui est le plus paumé des deux ? Le jeune n’arrive pas à expliquer la raison de sa venue. Il faut aussi reconnaître que le vieux ne veut rien entendre. En tout cas, ce n’est pas l’arrivée de la nana de l’intrus qui va arranger les choses. Le jeune semblerait plus intelligent qu’il n’y paraissait et le vieux moins amnésique qu’il voulait nous le faire croire. Il semble alors se profiler un lien du passé entre ces deux personnages devenus de moins en moins antagonistes l’un envers l’autre. Sont-ils en train de mettre une pièce en scène ou de mettre en pièce leur vie ? Aucun des deux n’ose souffler la vérité à l’autre le premier, mais il faut parfois prendre des détours pour se dire les choses.